La maison dans la ville, et la ville dans la maison

Master I, S8 • Année 2013 • ENSA Paris La Villette

Il s'agissait ici de créer une maison manifeste à partir de la lecture d'un livre de Henry Miller, afin de créer une maison à l'image de la personalité de l'écrivain. Après avoir lu Tropique du Cancer, j'ai mis en avant la notion de fragmentation, ainsi que son amour pour la ville de Paris. L'auteur trouve son inspiration dans les rues de la capitale, où il déambule chaque jour et vis des aventures extraordianaires à travers ses rencontres. 

 

"Ce n’est pas un accident qui pousse des gens comme nous à Paris. Paris est simplement une scène artificielle, un plateau tournant qui permet au spectateur d’apercevoir toutes les phases du conflit. Paris ne fait pas naitre les drames. Ils commencent ailleurs. Paris n’est qu’un instrument d’obstétrique qui arrache l’embryon vivant à la matrice et le dépose dans l’incubateur. Paris est le berceau des naissances artificielles. Doucement balancé dans le berceau ici, chacun glisse et retourne à son sol ; on retourne en rêve à Berlin, à New York, à Chicago, à Vienne, à Minsk. Vienne n’est jamais davantage Vienne qu’à Paris. Tout y est porté à l’apothéose. Le berceau rend ses bébés et de nouveaux prennent leur place. On peut lire ici sur les murs où vécurent Zola et Balzac et Dante et Strindberg et tous ceux qui furent jamais quelque chose. Tout le monde y a vécu, à un moment ou à un autre. Personne ne meurt ici... "

"Je me rappel maintenant comment le chauffeur se pencha au dehors pour regarder vers le fleuve, du côté de Passy. Un regard si sain, si simple, un regard approbateur, comme s’il se disait à lui-même : "Ah ! le printemps arrive!" Et Dieu sait, quand le printemps arrive à Paris, le plus humble mortel a vraiment l’impression qu’il habite au Paradis ! Mais ca n’était pas seulement cela -  non, c’était l’intimité avec laquelle son œil se posait sur la scène. C’était son Paris à lui ! Un homme n’a pas besoin d’être riche, ni même citoyen français, pour recevoir cette impression de Paris. Paris est pleine de pauvres gens - le plus fier et le plus crasseux ramassis de mendiants qui aient jamais foulé la terre, me semble-t-il. Et ils donnent pourtant l’impression d’être comme chez eux. C’est ce qui distingue le Parisien de tous les autres habitants de capitales."

 

"Les rues étaient mon refuge. Et nul ne peut comprendre la magie des rues jusqu’à ce qu’il soit forcé d’y chercher refuge, jusqu’à ce qu’il soit devenu la paille ballottée de-ci de-là par le moindre zéphyr. On passe le long d’une rue par un jour d’hiver, et à voir un chien à vendre, on est ému aux larmes. (...) Mon univers d’êtres vivants avait péri, j’étais absolument seul au monde, et j’avais les rues pour amies, et les rues me parlaient ce langage triste et amère de la misère humaine, du désir, du regret, de l’échec, de l’effort gaspillé."

 

"Paris est une prostituée. De loin, elle vous paraît ravissante, vous n’avez de cesse que vous la teniez entre vos bras. Au bout de cinq minutes, vous vous sentez vide, dégouté de vous-même. Vous avez l’impression d’avoir été roulé."

s8-projet1-plan-masse-1000.jpg
s8-vue-de-loin.jpg
s8-vue-de-la-rue.jpg

Emergence d'une idée

Dans ce premier travail d'interprétation, j'ai cherché à mettre en évidence la notion de fragmentation en cassant un carreau. En le reconstituant, les interstices laissés entre chaque morceau dessinaient des rues. Dans un deuxième temps, j'ai utilisé un morceau de bois trouvé à l'atelier maquette, qui exprimait parfaitement le faille, le percement, et laissait deviner un maillage de rues. C'est à partir de ces deux objets que j'ai pensé mon projet. 

s8-projet1-schemas-2a.jpg
s8-projet1-schemas-2b.jpg
s8-projet1-schemas-2c.jpg
s8-projet1-schemas-2d.jpg

Nature & Architecture : Hybridité

s8-projet1-schemas-6.jpg
s8-projet1-schemas-6b.jpg
s8-projet1-schemas-6c.jpg

De l'idée au projet

s8-projet1-ideeauprojet.jpg
s8-projet1-elevation-est-200.jpg
s8-projet1-elevationsno.jpg
s8-projet1-elevation-sud-200.jpg
s8-projet1-vue-projet-rdc.jpg
s8-projet1-vue-projet-r-1.jpg

Vue du projet au rez-de-chaussée

Vue du projet au niveau 1

s8-projet1-plan-rdc-100.jpg

Plan du rez-de-chaussée

s8-projet1-plan-r-1-100.jpg

Plan du niveau 1

s8-projet1-vue-salon.jpg
s8-projet1-vue-patio.jpg

Vue depuis le salon sur le patio

Vue depuis le patio sur le salon

s8-projet1-coupe-longi-200.jpg
s8-projet1-coupe-salon-100.jpg
s8-projet1-coupe-couloir-100.jpg

Une grille de lumière

s8-projet1-schemas-5.jpg

Décomposition de la toiture : maillage de poutres, ouvertures zénithales et couverture

s8-projet1-plan-toit-200.jpg
s8-projet1-vue-de-nuit.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×