Une gare routière à Givors

Licence III, S5 • Année 2010 • ENSA Saint-Etienne

Travail en binôme : Emmanuelle Coelho / Violette Prost

Il s’agissait pour ce travail de choisir un site dans la ville de Givors pour implanter une gare routière. L’enjeu était de prendre en compte les réalités urbaines et d’agir sur le quartier dans la manière de s’installer.  Comment choisir un site pour s’implanter ? Comment agir sur un quartier ? Comment réunir différentes dynamiques à partir d’un seul édifice ? 

Un point central de communications

Situé au cœur de la ville et à proximité des axes principaux, le site de la gare ferroviaire nous paraissait le plus cohérent pour implanter une gare routière. 

s5-rendu-gr1.jpg

Créer une place

Après observation sur le site, nous avons constaté que la gare ferroviaire n’avait pas de place délimitée sur son avant. Nous avons alors choisi d’implanter la gare routière de manière à cadrer l’espace. Le nouvel édifice vient alors créer une transition entre les espaces publics

s5-rendu-gr2.jpg

Une articulation au coeur d'un espace multimodal

Situé à l’intersection de nombreuses dynamiques spatiales, il nous est apparu essentiel de réaliser un édifice qui devienne l’articulation de ces espaces. Nous avons alors cherché à travailler par strates : un sol, un édifice, une toiture.

s5-rendu-gr3.jpg

Entre dessus et dessous

Tout au long de cet exercice, nous avons cherché à travailler sur la lumière et les espaces que celle-ci pouvait générer. Le jeu d’ombres et de lumière du souterrain et de la toiture créent des espaces distincts et offrent une mise en scène tout au long du parcours.

s5-rendu-gr4.jpg
s5-gare-photo2.jpg
s5-gare-photo3.jpg
s5-gare-photo4.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×