Derniers instants d'un immeuble parisien

122, Bd de Charonne     

Photographie argentique

122bdcharonnea.jpg
122bdcharonneb1a.jpg
122bdcharonneb2a.jpg

"La poétique des ruines rencontre le thème du chaos : quelque chose se désorganise, se rompt, qui produit une séparation des éléments initialement liés, voire même une destruction de l'ensemble. Envisager cet acte de séparation, de destruction, réoriente le sentiment éprouvé par le sujet contemplateur : les ruines ne produisent pas un effet d'harmonie, de satisfaction, comme dans le cas d'un objet "beau", mais le sentiment de l'abîme auquel le sujet se sent exposé. Une esthétique des ruines relève donc d'avantage d'une esthétique du sublime que d'une esthétique du beau." Ruine, Sophie Lacroix

122bdcharonnec1b.jpg
122bdcharonnec2a.jpg
122bdcharonned.jpg
122bdcharonnee1.jpg
122bdcharonnee2.jpg

"Même si les ruines ne procèdent pas des hommes, des guerres ou des destructions causées par leurs violences, même si elles résultent de la seule usure du temps, elles nous font éprouver que nous sommes en présence d'une expérience boulversante, celle de la perte, que nous identifions comme l'impossibilité qui est au coeur de l'existence." Ruine, Sophie Lacroix

122bdcharonneh1.jpg
122bdcharonneh2.jpg
122bdcharonnel1.jpg
122bdcharonnel2.jpg
122bdcharonnek.jpg

"Les ruines ne peuvent prétendre à une beauté objectivement reconnaissable, faite d'harmonie ; elles n'en exercent pas moins une séduction qui opère subjectivement sur les contemplateurs touchés par elles, car elles les invitent à rêver." Ruine, Sophie Lacroix

122bdcharonnen1.jpg
122bdcharonnen2.jpg
122bdcharonneg1.jpg
122bdcharonneg2.jpg
122bdcharonnem1.jpg
122bdcharonnem2.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×