Rapport d'Études de Licence

Licence III, S6 - Année 2011

Enseignant référent : Patrick Condouret

pdf : Entre rêves et réalité Entre rêves et réalité

 

Sommaire :

Introduction

I. Être, savoir et imaginer

• Homme et architecture

• Imaginaire, imagination, rêves

• Perfection

II. Le langage des murs

• Goetheanum

• La Cité des Affaires

• Les Thermes de Vals

III. La rencontre des temporalités

• Architecture transformée

• Le British Museum

• Village de Cruas

• Castelgrande à Bellinzona

Conclusion

 

 

 

Extrait : 

Après trois années en études d’architecture, j’ai compris qu’il était essentiel de ne pas laisser s’échapper l’imaginaire et les rêves. Car c’est en rêvant que l’on construit et que l’on se construit. Dans notre métier d’architecte, la capacité à rêver devrait être le moteur de notre créativité. Et notre plus grand apprentissage serait de savoir faire cohabiter rêve et réalité.

Je pense qu’une oeuvre architecturale devrait véhiculer des émotions, des sentiments forts, et engager notre pensée vers un imaginaire et un merveilleux. Savoir s’émerveiller en concevant, et savoir émouvoir l’utilisateur par la réalisation d’une oeuvre architecturale me paraît essentiel dans la notion de faire l’architecture.

« Nos nouvelles institutions ne peuvent venir que de l’émerveillement… et certainement pas de l’analyse. Et je lui dit «Vous savez, Gabor, si je pouvais imaginer autre chose que l’architecture, j’écrirais un conte de fées, parce que c’est des contes de fées que sont nés les avions, les locomotives, et tous les merveilleux instruments de l’esprit… Tout est venu de l’émerveillement. » Louis I. Kahn

J’ai cherché, à travers ce rapport d’études, à comprendre comment l’architecture pouvait préserver une part de rêves, et maintenir l’équilibre délicat entre imaginaire et réalité. Dans un premier temps, je poserais les bases de ma pensée concernant l’architecture et ma conception de l’imaginaire. Dans un second temps, je parlerais de la capacité qu’ont les matériaux à m’émerveiller, et en quoi le langage qu’ils me communiquent m’emmène vers des rêves. Dans un troisième temps, je parlerais de la rencontre des temporalités, et l’importance que j’y accorde dans l’architecture.

Toutes les oeuvres décrites dans mon rapport d’études sont des édifices que j’ai visités. Chacune de mes descriptions correspond à mon interprétation et mon ressentis lors de la découverte de ces oeuvres architecturales.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×